Fabrication de leurres #3

SCELLAGE

Comme le bois gonfle lorsqu’il est en contact avec l’eau, ce qui aura éventuellement pour effet de modifier l’action du leurre ou même de mener à la destruction de celui-ci, il faut le sceller. Plusieurs alternatives existent:

1- Minwax Wood Hardener. Il a comme avantage de durcir la fibre du bois et d’être une solution de trempage, ce qui rend son utilisation facile. Par contre, une seule inspiration en sa présence vous convaincra du fait qu’il est dangereux pour la santé. De plus, il vous faudra tremper le leurre à de nombreuses reprises afin de le sceller correctement.

2- Huile de lin bouillie. Une autre solution de trempage qui n’a pas l’odeur aussi forte que le MWH décrit ci-haut. Certains submergent sur une longue période, d’autres en de multiples trempages. Deux désavantages ici. Comme c’est de l’huile, elle prend du temps à sécher suffisamment pour permettre la peinture du leurre. Aussi, prenez gare à la façon dont vous disposez des lingettes ou autres matériaux en contact avec l’huile, car on retrouve de nombreuses histoires d’incendies causés par celle-ci.

3- L’époxy. Pas d’odeur chimique forte, peu de danger, durcit considérablement le bois. Une couche suffit pour sceller. Le désavantage est que ce n’est pas une solution de trempage. On doit l’appliquer au pinceau. Le séchage est relativement rapide selon la résine choisie.

LESTAGE

Une fois le leurre scellé, mettez-y les hameçons et la bavette le cas échéant et déposez-le dans un réservoir d’eau. Il se peut que le poids des hameçons ne suffise pas à le faire flotter de manière équilibrée, et avec le nez pointant un peu vers le bas. Pour y arriver, il faut lester le leurre. J’aime ajouter du plomb à deux endroits sur mes leurres, et ces endroits vatient selon le modèle. Chaque fois, le plomb sera ajouté dans le ventre du leurre, sinon il tournera sur lui-même. On peut obtenir un leurre à balance calante (il descend au repos) en mettant plus de lest. On peut simplement le lester pour qu’il flotte de façon équilibrée (il ne sembke pas couché sur le côté). Chaque fois, par contre, on s’assure que le leurre est droit dans l’eau, on le nez un peu vers le bas.

Je coule mes plombs à l’extérieur uniquement. Il n’est pas recommandé de couler du plomb directement dans les leurres parce que le métal en fusion brule les fibres du bois, ce qui fait que le plomb pourrait s’éjecter du leurre éventuellement. Il est préférable de couler les plombs dans un moule, les laisser refroidir, puis les insérer avec de la colle dans le ventre du leurre. Mon moule pour se faire est simple. Un 2×4 fendu en deux sur la longueur dont les deux moitiés sont revissées ensemble. On perce ensuite un trou en plein centre de la fente. On y coule le plomb, et lorsque refroidi, on dévisse les sections pour retirer le plomb facilement.

Le plomb est vendu dans les petits garages et sert à balancer les roues de véhicules. Si vous préférez une option sans plomb, procurez-vous une tige de laiton dans une grande surface et sciez-la à la longueur et au poids voulu.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

Blog at WordPress.com.

Up ↑

%d bloggers like this: