Tournage de pièces d’échecs

ß

Mike Darlow a produit un excellent livre sur les pièces d’échecs, offrant à la fois des techniques que des modèles à utiliser comme source d’inspiration. On y retrouve nombre d’informations cruciales, mais la principale est celle de planifier correctement. Il est primordial de réfléchir au modèle, mais aussi aux dimensions, au matériau, à ce qu’il appelle la signature d’un ensemble.

Quelques grandes lignes à retenir…

La base des pièces doit représenter de 50 à 80% de la taille des carreaux du jeu.

 

La taille du pion doit correspondre environ à 40% de la taille du roi.

 

Les pièces doivent être liées par une signature, une sorte de répétition d’un motif d’une pièce à l’autre qui prouve qu’elles appartiennent au même ensemble.

 

Le matériau doit être dur, car il lui faudra tenir les détails taillés dans chaque pièce.

Le contraste entre les deux factions devra être suffisant pour éviter toute confusion lors des parties.

Le poids fait la valeur d’une pièce.

 

 

 

Ces règles de base en mémoire, je me suis mis au dessin de mon premier modèle de pièces. J’ai opté pour un style ne portant pas à la confusion entre chaque pièce, et pour des pièces à base suffisamment large pour y insérer du plomb.

 

C’est de là qu’a commençé le dessin sur du papier quadrillé. Ici, chaque cm comprend deux carreaux, ce qui me permettait d’avoir une vision de l’ensemble en entier. J’ai ensuite fait plastifier mes dessins ou patrons du plastique le plus robuste disponible en magasin, puis j’ai découpé les rectangles.

 

Voici mes patrons:

 

20170307_171426

La base du tournage se faisait en taillant un bloc de bois à dimension (chaque modèle avait un ajout de 1/4 po de longueur pour fins de tournage sauf les tours qui elles étaient coupées à dimension exacte.

Je passais ensuite les blocs de bois un à un sur la perçeuse à colonne avec une mèche Forstner de 3/4  po avec une plongée de 1/2 po.

 

Ensuite, je perçais en plein centre avec une mèche régulière pour une profondeur de 1 po. supplémentaire.

 

Je montais le tout sur mon “chuck” de bois qui comprenait une section à serre de 3/4 po. et une section à vis. Et le tournage débutait. À suivre modèle par modèle…

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

Create a free website or blog at WordPress.com.

Up ↑

%d bloggers like this: